Flash
Accueil / Libertine / Exhibition accepter de se montrer soumise exhibée
Exhibition accepter de se montrer soumise exhibée

Exhibition accepter de se montrer soumise exhibée

Mon Maître m’a éduquée à me défaire de ma honte lors d’une exhibition. Il n’est pas facile de se montrer et d’être une chienne exhibée ou une soumise exhibée. Voici comment j’ai appris et suis devenue exhibitionniste.

Exhibition : l’éducation de Mon Maître

Mon Maître, m’a appris le plaisir et l’excitation de m’exhiber. Tout d’abord en m’aidant à m’accepter comme j’étais. Il m’a appris à me regarder moi. On a tous nos défauts et je me focalisais dessus. Mon corps de femme s’est développé très jeune,  des seins volumineux et lourds, des fesses rebondies, j’ai toujours été plantureuse. J’ai d’abord appris à me regarder et à m’apprécier, exercice indispensable. Mettre des mots sur mes atouts au lieu de me critiquer. Puis apprendre à me masturber devant lui, en commençant avec un bandeau sur les yeux. L’entendre me guider, m’encourager  mais sans le voir. Apprécier petit à petit et développer l’excitation d’être ainsi offerte aux yeux, Il m’apprenait à apprécier une exhibition. Me concentrer sur mon plaisir, et donner libre court à mes fantasmes. Voilà comment j’ai commencé à être terriblement excitée à l’idée de me montrer et pratiquer l’exhibition.

Exhibition : me regarder moi-même

La première étape franchie, il m’avait retiré le bandeau. Je savais qu’il m’avait toujours regardée et ce ne fut pas longtemps un problème, la gêne disparu très vite. J’observais ses réactions, m’excitais de le voir bander. Cela créait chez moi l’envie d’être toujours plus ouverte, indécente. Je commençais à imaginer ce qu’il voyait, et aimais lui montrer ma capacité à m’exciter de mes pensées. J’ai toujours eu beaucoup besoin de me masturber. En m’y encourageant, il a su m’apprendre à trouver seule mon plaisir en laissant mon esprit voyager. Un bon moyen de maîtriser mes pulsions sexuelles et de diminuer les frustrations. Pour mieux assumer mon image, il m’a fait ajouter un miroir à mes séances masturbatoires. Je devenais spectatrice de mon propre vice. Je pense qu’il s’agissait du spectateur le plus difficile à accepter. Une fois capable de m’exciter de mon attitude de chienne, le chemin était fait.

Exhibition totale

L’envie de me montrer est venue naturellement. C’est grâce à cette progression que j’ai pu apprécier de m’exhiber totalement. Dévoiler mon sexe à un serveur dans un restaurant et m’exciter de son trouble. Oser me masturber devant des inconnus pour leur faire comprendre qu’il est temps d’arrêter de discuter. Ou tout simplement, lorsque Mon Maître me l’ordonne, me montrer aux personnes de son choix offerte, bien ouverte sous toutes les coutures et couler de plaisir d’être instrument du désir. Me dévoiler aux yeux de tous sur mon blog, mon physique comme mon esprit. Penser que certainement nombreux seront ceux qui auront une pensée désireuse de moi. Certains jusqu’à en jouir, d’autres me propulsant actrice de leurs fantasmes.  Stimuler, inspirer, exciter.  Mais aussi pour assumer. Finalement, n’est-ce pas là, aujourd’hui dans notre société de plus en plus formatée, une forme d’exhibition ? Dans un milieu comme le BDSM où peu se montrent et osent s’afficher réellement.

JOIN OUR NEWSLETTER
Infos privées, soirées BDSM sur invitation, bons de réduction chez mes partenaires, restez informés des évolutions de mon blog et du monde BDSM.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

3 commentaires

  1. merveilleux, vous offrir ainsi aux autes c’est de la générosité; merci. J’ai envie d’être soumise et votre exemple
    est encourageant

  2. Se montrer, c’est se découvrir un peu plus, c’est accepter son image, c’est assumer sa volupté.

    Bravo

  3. J’aime beaucoup cette découverte de l’exhibitionnisme, on sent que tu as adoré et c’est très excitant.
    Continue de nous faire partager ces délicieux moments.

Répondre