Flash
Accueil / BDSM / Assumer sa condition de femme soumise en permanence
Assumer sa condition de femme soumise en permanence

Assumer sa condition de femme soumise en permanence

Comment assumer sa condition de femme soumise aux yeux de tous lorsque les regards peuvent être si critiques ? Comment assumer sa condition de femme soumise dans une société où il est de bon ton d’hurler à l’égalité des sexes ? Il n’est pas toujours facile d’assumer sa condition de femme soumise aux yeux de tous mais c’est tellement libérateur.

Comprendre l’intérêt des règles et marques :

Quelques règles et marques ne sont pas invisibles aux yeux de tous. Certains préfèrent se cacher car il n’est pas toujours évident d’assumer notre condition, surtout quand cela sort du cadre intime et personnel. Par respect pour Mon Maître je le vouvoie peu importe les circonstances. Ça n’a rien de bien complexe et à vrai dire avec le temps cela se fait naturellement. Au début on peut se sentir gêné en extérieur, mais tout devient logique et normal lorsque l’on comprend pourquoi nous le faisons. Lui montrer mon respect et reconnaître sa suprématie à mon égard sont important et nécessaires.
De la même manière je porte toujours mon collier de chienne en sa présence. Un simple collier de chien rouge en cuir, sortant d’une animalerie. Il est certain qu’il se remarque facilement et que le regard des autres y prête attention. J’ai une faculté naturelle à me désintéresser des gens autour qui m’a permis de toujours le porter sans jamais me sentir humiliée. J’aime porter le collier de Mon Maître qui marque mon appartenance ainsi que ma condition.

Celine messine femme soumise

Assumer d’être une femme soumise permet l’acceptation

Lorsque l’on assume être une femme soumise, plus rien n’est gênant. Il faut toujours penser que les regards et paroles critiques viendront des personnes qui quelque part envient une certaine liberté d’esprit et d’expression. J’ai d’ailleurs une bague d’o unique que Mon Maître m’avait offerte il y a quelques temps, et que je porte en permanence. Celle-ci est vue de tous et toutes autour de moi, de mes proches, de mes amis, comme de toutes mes relations que je peux avoir au niveau de mes activités sportives et professionnelles. Parfois ma famille a pu individuellement me la faire remarquer voire en plaisanter pour me tester, mais lorsque l’on a un peu de répondant ou que l’on plaisante à son tour, ils arrêtent de juger. Le tout est de ne pas être sur la défensive, auquel cas ils risquent surtout de s’inquiéter inutilement. Je pense que ce port d’objets symboliques affirmant ma condition m’a aidé indirectement à assumer aux yeux de tous que je suis Sa Soumise. Un travail d’esprit qui s’est fait obligatoirement au fil des confrontations avec les personnes qui comprennent leur teneur et se permettent de donner leur avis.

La femme soumise doit mettre en avant Son Maître

Depuis maintenant un an je porte aussi les anneaux de Mon Maître, quatre magnifiques anneaux sur le sexe. J’en suis tellement fière que je ne m’étais jamais demandé à quelles questions je ferai face. Mais il est clair que chaque conquête féminine que j’ai pu avoir n’a pu s’empêcher de me demander leur signification, bien qu’elles connaissaient la réponse avant même de m’avoir posé la question. En fonction des circonstances et des buts de ces rencontres, il est facile de dire qu’ils servent à la stimulation sexuelle. Et il est aussi très agréable parfois de dire tout simplement la vérité. Ils marquent mon appartenance et mon dévouement à Mon Maître et cela doit aussi être accepté des autres. Car je lui montre aussi de cette manière à quel point Il mérite de recevoir mon dévouement total et combien je suis fière d’être Sa Soumise. C’est une façon de mettre en avant Ses qualités de Maître aux yeux des autres et de lui montrer combien j’en suis reconnaissante. Et j’imagine que c’est un des buts commun des Soumises.

JOIN OUR NEWSLETTER
Infos privées, soirées BDSM sur invitation, bons de réduction chez mes partenaires, restez informés des évolutions de mon blog et du monde BDSM.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

9 commentaires

  1. Votre manière d’assumer est vraiment magnifique: Le vouvoyer et Lui dire Maître en toute circonstance doit faire rêver plus d’une soumise.

    Arrabelle

  2. Mes félicitations, rares sont les personnes capable d’assumer publiquement leur dévotion.

    Une fois encore, vous semblez être une meilleure soumise que je n’ai été, bien que je confiais à mes amis le fond de ma relation avec ma Maîtresse, je n’entrais jamais dans les détails, et nous arrêtions de « jouer » en public (retour au tutoiement).

    Je n’ai toutefois pas compris votre second paragraphe, vos parents sont-ils au courant de la signification de votre bague ?

    • Céline Messine

      Merci,

      mes parents sont au courant de ce que je vis oui, savent qu’Il est Mon Maître (pour avoir déjà entendu ma propre mère le nommer ainsi). Ils ne connaissent pas ces symboles, ce n’est pas rare qu’un proche reste intrigué par ma bague d’O après tout elle ne ressemble pas aux autres bagues. Rien ne les empêche non plus de chercher sur internet sa signification si cela les travaille vraiment, je ne peux maîtriser cela.

      Cette bague est surtout pour moi :).

      Le fait qu’ils savent permet de ne pas mentir et c’est important. Les proches ressentent quand on ne leur dit pas la vérité et s’inquiètent. Quelque part si l’on est pas capable de leur dire la vérité (quand ils se posent des questions), c’est que l’on ne l’assume pas vraiment, comme je vis ma soumission au quotidien, cela m’éloignerait d’eux et j’ai déjà suffisamment subie cela. Mon Maître savait que j’en souffrais quand je l’ai retrouvé et m’a aidé. Je lui dois tellement sur tant de choses…

      Si ma famille le vit bien, c’est tout simplement parce qu’ils peuvent constater que je vais bien et que je suis épanouie depuis que j’ai retrouvé Mon Maître. C’est surtout ma mère qui se pose des questions et qui aujourd’hui osent me les poser, j’y réponds sincèrement et cela nous permet d’être plus proche. Elle est très loin de ce monde et cela lui ouvre l’esprit car elle essaie de comprendre au lieu de juger.

      Je pourrais être plus précise mais je me garde le fond de l’histoire pour un jour écrire un livre… qui sait.

      • Je pense que c’est normal pour une mère d’être inquiète, mais c’est très bien de sa part qu »elle cherche à comprendre au lieu de se faire une idée sans savoir.

        Un livre ? nul doute qu’il sera passionnant 😉

  3. Arka le schiavo
    Arka le schiavo

    pour ma part je dirais tout simplement : RESPECT car accepté le regard des gens n’est pas forcément facile surtout dans une société actuelle comme la nôtre. Et surtout + ou – facile selon les personnes…

  4. EleveMath

    Assumer cette condition dans une société où les on-dits, les préjugés et les tabous sont de plus en plus forts quoi que l’on en dise d’ailleurs, est la marque d’un bien être complet et d’une relation forte.

    Sentir les regards mais les laisser glisser sur Vous.. chapeau

Répondre