Flash
Accueil / Entre femmes / Masturbation féminine
Masturbation féminine

Masturbation féminine

Mon expérience de la masturbation féminine.

Un besoin discutable pour certaines :

masturbation féminineJ’ai pu voir au fil de mes conquêtes féminines que peu d’entre elles assumaient de se masturber. Parfois celles-ci le niaient complètement, je pense que certaines ne le faisaient d’ailleurs pour ainsi dire jamais.
Je les ai souvent questionnées à ce sujet, me sentant bizarre à côté d’elles. Elles m’ont en majorité dis qu’elle n’en ressentait pas le besoin. Ça avait du sens pour elles, qui dans ce cas se trouvaient être des lesbiennes rejetant tout rapport avec un homme, n’ayant connu le sexe qu’avec des femmes. A vrai dire, elles voyaient le sexe comme de la tendresse, et n’avaient pas cette recherche de plaisir que peuvent avoir les autres. Je comprends tout à fait qu’elle n’en ait pas besoin et cela ne leur viendra certainement jamais et ça n’a rien d’un problème les concernant.masturbation féminine

Un problème de frustration :

Certaines m’ont aussi fait remarquer qu’elles n’arrivaient pas se donner de plaisir ainsi. Finalement la masturbation les frustrait plus qu’autre chose. Je voulais comprendre pourquoi elles avaient tant de mal à se faire plaisir seule. J’ai pensé tout d’abord qu’elles n’avaient pas trouvé les jouets qui pouvaient les aider. On a quand même du choix dans les sextoys, entre les vibros, plugs de toutes tailles, godes, etc…
Mais ces femmes avaient toutes les objets qu’elles préfèrent. Leur souci pour atteindre leur jouissance n’avait donc absolument rien de mécanique. C’est là que j’ai enfin compris ce qui leur manquait… C’est assez surprenant mais c’est un homme qui m’a appris à me faire jouir en me masturbant. J’y ai aucune gêne ni peur, et surtout je le fais dès qu’une envie se présente, seule ou non. L’assumer très jeune m’avait fait oublier l’essentiel, si j’y parviens si facilement ce n’était pas par miracle et je pense que toutes celles qui se frustrent pourraient bien parvenir à changer cela.

Au-delà de la mécanique :

Il faut comprendre comment les femmes fonctionnent et c’est bien dommage qu’elles n’y arrivent pas d’elles-mêmes, la mécanique tout le monde la connait, on en oublie facilement la cérébralité… Finalement je pense même que la mécanique est moindre contrairement aux hommes. Une femme devrait pouvoir se faire jouir bien plus facilement qu’eux d’ailleurs. La pensée suffit à exciter, et on gère nous-même la suite. S’imaginer en train de réaliser un fantasme, ou bien laisser aller son esprit dans une situation extrême, hard, sans se juger… parce que là aussi, la question de la morale est importante. Je pense que beaucoup ne s’autorisent même pas à penser à ce qui peut les exciter. Et pourtant il ne s’agit que de pensées… Je crois aussi que d’autres n’ont pas assez confiance en elle, ne trouve pas cela beau voire trouve l’acte dégradant. Bien dommage, c’est tellement beau une femme qui s’abandonne, et je suis sure que ces messieurs sont de mon avis…

Alors si j’ai un conseil à donner à ces dames, je dirais laissez votre esprit vous emmener dans vos fantasmes les plus fous, et petit à petit, ajoutez-y quelques mots… dites-vous ce que Vous aimeriez qu’on vous dise… ces quelques pensées associées aux mots qui les décrivent sont souvent la clé de votre plaisir personnel.

JOIN OUR NEWSLETTER
Infos privées, soirées BDSM sur invitation, bons de réduction chez mes partenaires, restez informés des évolutions de mon blog et du monde BDSM.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

3 commentaires

  1. chris59lille

    Bonjour Céline Messine
    J’ai lu dans votre récit que c’était un homme qui vous avez appris a vous faire jouir en vous masturbant.
    Comment s’y est il pris ? Qu’avait il de plus que les autres ? Etiez vous dans une condition particulière ? un lieu propice ? un moment ?
    Qu’avez vous ressenti en plus ? Comment savoir que ce que vous ressentiez était de la jouissance ?
    J’aimerai que vous nous donniez plus de précisions a ce sujet. Le thème est très intéressant.
    Cette analyse du plaisir, de la jouissance, pourra a mon humble avis, faire comprendre où vous trouvez votre plaisir dans la douleur.
    Merci Céline Messine

  2. fdo nounours

    beau texte sur la masturbation , il faut prendre conscience de cette partie de son corps pour se détendre enlever la gène et exploré son intimité pour savoir comment , atteindre le ou les plaisirs rechercher chez soi ou chez les autres ….

  3. RollingCoquinou

    Belle réflexion sur la masturbation au féminin…

Répondre