Flash
Accueil / Bédé SM / Prison très spéciale, Erich von Götha
Prison très spéciale, Erich von Götha

Prison très spéciale, Erich von Götha

Prison très spéciale est une BD BDSM fantasmagorique aux dessins très réussis, l’auteur Erich Von Götha est un spécialiste en matière de bande dessinée érotique et la Musardine m’a demandé mon avis sur ce titre.

Prison très spéciale : des dessins magnifiques

Cet auteur, illustrateur est très doué, je découvre dans cette BD des dessins très détaillés et le corps de notre protagoniste Emma McAlistair en ferait tourner la tête de plus d’un (et plus d’une également je l’avoue).

J’étais pour le moins étonnée qu’il ait choisi peu de couleurs pour mettre en valeur ses dessins, au début les couleurs sont plutôt froides mais je me suis vite aperçue qu’au fil de la lecture, les couleurs se réchauffent au même rythme que l’histoire, au même rythme qu’Emma !

L’ histoire démarre sur les chapeaux de roue pour faire entrer rapidement la protagoniste dans le contexte souhaité et les 48 pages de cette BD BDSM défilent à une vitesse folle, il faut savoir prendre le temps si l’on veut profiter des détails que les bulles nous offrent ainsi que les détails des dessins réalistes.

Une histoire qui pour moi n’était pas de prime abord très originale mais qui est très bien traitée et qui m’a beaucoup excitée au point d’analyser ce qui pouvait tant me faire fantasmer.

Prison très spéciale : une prison d’esclaves sexuelles

Emma se retrouve donc condamnée à un an d’emprisonnement et le juge l’envoie dans un lieu d’esclavage très strict et pour le moins spécial.

Emma se rebelle, elle n’accepte pas d’être humiliée, baisée, battue et ne cesse de clamer le fait que c’est illégal, elle finit même par mordre le sexe d’un de ses maîtres. Ceux-ci finissent par lui démontrer qu’elle est une esclave sexuelle de nature, une de celles que l’on nomme « fleur de feu ».

Son esprit et son corps sont alors dans un état paradoxal et Emma finit par se résigner sur son sort, mieux que cela, elle compte bien profiter de la seule chose que ses maîtres lui autorisent : le sexe et le plaisir sous la contrainte.

Prison très spéciale : Conclusion

Une BD très graphique, très agréable à lire et surtout très excitante. Il n’est pas forcément évident de traiter ce fantasme d’esclavage sexuel aussi féminin que masculin et je dois bien avouer que cela m’a fait beaucoup d’effet ayant pu me transporter et dans la peau d’Emma et dans la peau de ses bourreaux.

Je tiens à souligner que c’est la première fois que je remarque ce genre de détails comme celui de la couleur qui évolue au fil de la BD alors que montait ma propre excitation et j’ai beaucoup apprécié cette intensité grandissante !

Cette BD SM et son auteur sont à conseiller tout particulièrement !

JOIN OUR NEWSLETTER
Infos privées, soirées BDSM sur invitation, bons de réduction chez mes partenaires, restez informés des évolutions de mon blog et du monde BDSM.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

2 commentaires

  1. Bonsoir,
    Si je puis me permettre de te conseiller également la bande-dessinée Hilda de l’auteur Kovacq. J’espère que ça te plaira. Bonne soirée

  2. Bonsoir,
    J’ai découvert cet auteur en lisant ton dernier article. Mon Maître a commandé plusieurs de ces bandes dessinées et nous avons pris un grand plaisir à les lire. Celle-ci m’a particulièrement emoustillée également.

Répondre